Cotation des QCM et des VF

Parent Previous Next

Une des caractéristiques des questionnaires de type VRAI-FAUX ou des questionnaires à choix multiples (QCM*) est que l'on peut répondre juste par hasard. Par exemple dans un choix multiple avec une réponse correcte possible et 4 réponses proposées, la probabilité de répondre juste au hasard est de 25%.

Pour corriger l'effet de ces réponses au hasard, il existe plusieurs systèmes de cotation possibles. Par exemple, dans le cas de choix multiples (lorsque la personne ne connaît pas le nombre de bonne réponse), le score à la question i, peut-être calculé de la façon suivante :

ri le nombre de réponses correctes données

wi le nombre de réponses fausses données

fi le nombre de non réponses attendues (cases à ne pas cocher)

mi le nombre de réponses possibles


Dans un système de choix forcés, on peut utiliser le système précédent mais la correction devient sévère dans le cas d'un nombre de réponse supérieur à 1, car le score est toujours égal à -1 en cas d'erreur alors que la probabilité de répondre correctement au hasard diminue.


ri le nombre de réponses correctes données

wi le nombre de réponses fausses données

fi le nombre de non réponses attendues (cases à ne pas cocher)

mi le nombre de réponses possibles


Le score d'une personne à l'ensemble du questionnaire sera la somme (pondérée ou non) des scores à chaque question (xi).

Remarques :

----------------------------

(*) Les premiers tests QCM apparaissent en 1914-1915. On considère que F.J. Kelly est est l'inventeur. Professeur à l’Institut de formation des enseignants du Kansas, il crée le premier QCM de lecture silencieuse chronométré (Kansas Silent Reading Test) pour le recruter d'immigrants en masse dans les entreprises après la guerre.