Qui peut utiliser les tests ?

Parent Previous Next

Les tests. Un usage réservé aux psychologues ?

Actuellement de nombreux psychologues et enseignants-chercheurs considèrent que l'utilisation des tests est un acte psychologique inséparable du titre de psychologue. Ils en déduisent ou affirment que seuls les psychologues peuvent acheter et utiliser des tests. Formellement cette règle est fausse et dépend des lois et règles en vigueur dans un pays.

En France par exemple, il n'existe pas de textes réglementant l'utilisation des tests et seul l'usage du titre de psychologue est réglementé. L'utilisation des tests, comme l'achat des tests, n'est donc a priori réservé à aucune profession particulière. Certains réclament (et il existe une réflexion européenne à ce sujet) que l'utilisation des tests (passation, cotation, interprétation) soit réglementée. Cette réglementation pourrait prendre la forme d'une certification et toutes formations donnant le droit à l'usage des tests ou de certains tests devraient voir un enseignement minimum de psychométrie. Il existe d'autres pistes de réflexion mais actuellement, en France, il n'existe aucune  réglementation à ce sujet et l'usage des tests est libre.

Remarque : les éditeurs de test restreignent la vente aux personnes possédant les titres et qualifications professionnelles pour l'usage des tests (ce n'est pas uniquement les psychologues). Ce principe est conforme aux "Standards" adoptés par des organisation telles que l'American Psychological Association (APA), l'European Test Publisher Group (ETPG), et l'international Test Commission (ITC). Selon le test, les professions pouvant l'acheter sont différentes.

Principaux utilisateurs des tests.

Les tests sont utilisés dans différents domaines et dans différents secteurs (école, santé mentale, orientation scolaire et professionnelle, médical, recherche, etc.). Parmi les utilisateurs on peut citer : les psychologues cliniciens, les neuropsychologues, les psychologues scolaires, les conseillers d'orientation psychologue, les psychologues du travail (sélection du personnel et orientation). Ces exemples concernent essentiellement différentes facettes du métier de psychologue mais d'autres professions peuvent utiliser des tests comme les orthophonistes ou encore, avec des épreuves plus ou moins standardisées, les médecins, les psychomotriciens ou les ergothérapeutes. Dans le domaine de la recherche le test peut jouer des rôles variés et contrairement aux exemples précédents, l'objectif est rarement de contribuer à une évaluation individuelle. Le plus souvent ces tests contribuent à sélection d'échantillon, à la description de population ou encore peuvent servir de mesures d'intérêt  (soit comme variable dépendante ou comme variable contrôlée).