Les postulats

Parent Previous Next

Les modèles de réponse à l'item sont un cadre de construction des tests qui est différent de celui utilisé dans la théorie classique des tests (TCT). Comme dans la TCT, ils reposent néanmoins sur un certain nombre de postulats.

    1. Postulat d'unidimensionnalité(*). Ce postulat suppose que tous les items qui composent un test sont dépendants d'une seule dimension sous-jacente (d'un seul trait latent). Il est rare cependant que cela soit le cas et en pratique, la définition d'unidimensionnalité est respectée si une dimension est clairement dominante pour tous les items du test.
    2. Postulat d'indépendance locale des items d'un test (les relations entre les items s'expliquent uniquement par le trait latent mesuré).
    3. Monotonie. La réponse d'une personne peut-être modélisée par une fonction monotone** croissante décrivant la relation entre la probabilité de réussite à  un item et la position de cette personne sur la dimension mesurée (trait latent).

-------------------

(*) Le postulat d'unidimensionnalité est  difficile à juger car les réponses dépendent de nombreux facteurs individuels (motivation, stratégies, anxiété, etc) mais aussi des caractéristiques de la situation (comme la séquence d'items présentés). Pour tester l'unidimensionnalité d'un test on peut utiliser des techniques comme l'analyse factorielle. Il existe aussi des MRI qui sont multidimensionnels, la dimensionnalité d'un ensemble d'items correspond alors au nombre de traits latents suffisant à l'explication des relations entre les items.

(**) qui reste toujours croissante ou décroissante.