Nature et format des questions d'un test

Parent Previous Next

Un test est constitué d'un ensemble de questions (simples ou complexes) pouvant avoir différents formats. Ces items sont construits (inventés) par le psychologue (le plus souvent une équipe de chercheurs et psychologues) et peuvent être totalement nouveaux ou s'inspirer de tests récents ou anciens. Ils font donc référence à un corpus de connaissances existant à un moment donné.

La nature et le format des questions sont très vastes et dépendent aussi bien de "l'objet mesuré", que de la cible (personnes à interroger), des modalités de passation souhaitées (collectif, individuel, informatisé).  Lors de l'élaboration de ces questions on doit fixer des règles générales de passation comme l'ordre des items ou par exemple le nombre des questions. Pour fixer l'ordre des items par exemple on peut choisir un ordre de difficulté croissant ou aléatoire, on peut s'autoriser ou non le mélange de questions appartenant à des sous-dimensions différentes. Dans cette réflexion on doit aussi intégrer les effets de contexte (d'une question sur la suivante), le temps de passation maximum souhaité, etc. Ce choix est complexe et de nombreuses études portent sur ces aspects. Il n'est pas possible de tout aborder dans le cadre d'un cours et nous proposons uniquement des éléments permettant de souligner la complexité de la construction des items constituant un test.

Les formats de questions.

Habituellement, on distingue  différents formats. Tous présentent des avantages et des inconvénients. Les règles de constructions des items peuvent donc partiellement varier selon que l'on élabore un test cognitif ou un questionnaire de personnalité par exemple.

Parmi les formes à corrections objectives on trouve :

Il existe d'autres variantes ou d'autres façon de classer les formes à corrections objectives (cf. par exemple Laveault et Grégoire, 2014).