Scores T et Stanines

Parent Previous Next

Il existe de nombreux autres étalonnages que les quantilages, les échelles réduites ou les échelles normalisées. Les étalonnages les plus fréquents sont :

Le score T (m=50, s=10)

Ce score est similaire au score z, mais la moyenne est de 50 et l'écart-type de 10. Donc pour calculer un score T on multiplie le score z par 10 et on ajoute 50.

T = z*10 + 50

Attention :  cet étalonnage ne devrait être utilisé que si les scores bruts se distribuent normalement ou quasi-normalement.

Une note T de 45 signifie que l'on se situe à 1/2 écart-type en dessous de la moyenne. Cela correspond à une note z de -0.5. Une note de 69.6 signifie que l'on est à 1.96 écart-type au dessus de la moyenne (et donc que seul 2,5% des personnes auraient un score plus élevé). Cette note correspond au score z de 1.96.

Le score en Stanine (m=5, min=1 ; max = 9)

Lorsque la distribution des scores bruts est normale ou quasi-normale, ce score est une transformation du score z (on multiplie le score z par 2 et on ajoute 5). On catégorise ensuite en 9 catégories, tous les scores supérieurs à 9 sont ramenés à 9 et tous les scores inférieurs à 1 sont ramenés à 1. Si la distribution n'est pas une distribution normale, on effectue comme pour une échelle normalisée (on range les scores du plus petit au plus grand puis les 4% premiers scores sont dans la catégorie 1, les 7% suivant dans la catégorie 2, etc.). Le stanine ne s'applique donc pas uniquement aux distributions normales et c'est souvent cette dernière solution (qui ne s'appuie pas sur le score z) qui est utilisé.

Un stanine de 3 signifie que l'on se situe autour d'1 écart-type en dessous de la moyenne. Cela correspond à une note z proche de -1. Un stanine de 6 correspond à une note z de proche de 0.5.

L'origine du terme stanine est "standard nine" (échelle standardisée en 9 échelons).